Questionnaire d’enquête sur le salissement des parcelles en bord de route

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Après avoir évoqué les problèmes d’aménagements de voiries et de circulation des engins agricoles, les représentants de la profession ont évoqué les problèmes de salissement des parcelles agricoles suite aux fauches différées des bords de routes.

Depuis plusieurs années, l’augmentation du phénomène de périurbanisation et des flux automobiles induits par cette situation a créé une demande et un besoin en aménagements de sécurité routière.

L’augmentation du nombre d’aménagements de sécurité dans les communes inquiète les agriculteurs qui constatent des difficultés croissantes de circulation avec leurs matériels (difficultés de passage et de croisement entrainant casse de matériels agricoles, aménagements dégradés, incidents lors de croisements difficiles, réduction de la fluidité du trafic).

Pour limiter les problèmes, la profession propose la mise en place d’actions de sensibilisation et d’information auprès des acteurs intervenant dans le domaine de la voirie (Département, ADM, DDTM, services techniques, bureaux d’études,…) afin d’engager une concertation collectivités/agriculteurs avant l’implantation d’aménagements ou la création d’infrastructures de déplacement. Une des actions essentielles de sensibilisation et d’information envisagées par la profession est l’édition et la diffusion à un large public d’une plaquette de communication sur les aménagements urbains et les circulations agricoles.

Les professionnels ont également évoqué la question du salissement des parcelles agricoles suite aux fauches différées des accotements.

En effet, dans certains secteurs du département, la fauche des bords de routes est pratiquée de façon tardive afin de préserver la faune et la flore. Cependant, ce mode de gestion favorise la montée à graines de certaines plantes sauvages, entraînant parfois la dissémination d’adventices dans les parcelles cultivées qui les bordent.

Si vous êtes confronté à ce problème, nous vous demandons de bien vouloir remplir

le questionnaire en ligne en suivant ce lien.

 

contact:

Sylvain GANGNEUX FNSEA 76

tel : 02 35 59 45 00 ou sylvain.gangneux@usa76.fr

Nicolas COUFOURIER Chambre d'agriculture de la Seine-Maritime

tel: 02 35 59 47 73 ou nicolas.coufourier@seine-maritime.chambagri.fr

 Ces éléments nous permettront d’étudier avec les gestionnaires de voiries les éventuelles solutions à mettre en œuvre pour la gestion des bords de routes.

événements

  • {0} - {1}

Plan de soutien

Plan de soutien : "Chaque Agriculteur doit avoir une réponse, sa réponse"

Toutes les émissions dans la médiathèque