Campagne anti-viande Sodexho

Retour Partager sur facebook Partager sur tweeter Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Affiches « anti-viande » par SODEXO

La FNB a été alertée d’affiches « anti-viande » diffusées par la société SODEXO, dans le cadre de son « plan pour le développement durable » (Better Tomorrow Plan). Ces affiches ont été trouvées et photographiées par un éleveur, dans un restaurant en Pays de la Loire (photo ci jointe).

Sous le titre « le saviez vous ? », ces affiches attaquent frontalement la production et la consommation de produits animaux et plus particulièrement de viande rouge, accusée d’être « mauvaise pour la santé et pour la planète » (gaz à effet de serre), de « concurrencer » d’autres cultures, …

Cette campagne de communication est inacceptable.

 

- Les éleveurs de viande bovine ne peuvent accepter d’être ainsi stigmatisés par une campagne de communication qui dénigre notre produit et sa consommation, leur réaction ne peut être que la colère et le ras le bol,

- SODEXO tente de « s’acheter une belle conscience » avec de telles campagnes, mais la réalité n’est-elle pas plutôt une entreprise qui privilégie l’importation de viande bovine au lieu d’une production régionale de proximité ? une entreprise qui ne paye pas les produits au juste prix et prive les éleveurs d’une rémunération correcte ? …

- Les slogans utilisés par SODEXO :

o caricaturent et déforment la réalité : une des affiches stigmatise les rejets de méthane « 20 fois plus impactant que le CO2 », mais c’est omettre que la production de viande bovine est présente sur des exploitations valorisant plus de 10 millions d’hectares de prairies (qui de plus captent le carbone : 500 kg/ha/an au minimum), c’est aussi occulter le fait que le bilan environnemental ne peut être « mono-critère » (gaz à effet de serre) mais doit être impérativement « multicritères » (prise en compte de la biodiversité liée notamment aux prairies et à l’équilibre agronomique des systèmes d’élevage, qualité des eaux, ….)

o n’ont aucun sens : à quoi rime de comparer les émissions de gaz à effet de serre d’un kg de viande de veau et d’un trajet en voiture ? à quoi rime de comparer (d’ailleurs avec des chiffres faux) un hectare de production de légumes ou de pommes de terre avec un hectare de production d’une exploitation bovin viande, dont en moyenne 60 à 80% est occupée par de l’herbe, et sachant qu’il faut en tout état de cause une alimentation équilibrée combinant bien entendu protéines et autres produits.

o sont trompeuses: par exemple, la consommation de viande bovine par habitant décroît en France depuis plusieurs années. La moyenne de consommation de viande bovine en France (moins de 35 g/jour/personne est en adéquation avec les préconisations nutritionnelles. Il est faux de dire que l’on mange trop de viande bovine.

o remettent en cause l’avenir de l’élevage bovin français qui est pourtant une production ayant réalisé des efforts considérables de mise aux normes environnementales (maitrise des effluents), de traçabilité et de rigueur dans les normes de production (alimentation des bovins, traitements sanitaires) pour un niveau de haute qualité, et qui fait vivre les territoires ruraux par les emplois induits par cette activité.

événements

  • {0} - {1}

Plan de soutien

Plan de soutien : "Chaque Agriculteur doit avoir une réponse, sa réponse"

Toutes les émissions dans la médiathèque